My Green Startup, partenaire d’Autonomy

Le festival Autonomy sera-t-il le nouvel événement européen phare pour connaitre les avancées du transport urbain durable ? C’est la question que nous nous sommes-posées en acceptant d’être partenaire de cet événement. A en croire la première édition, la capitale a une réelle carte à jouer pour promouvoir une mobilité plus durable et respectueuse de l’homme et de la planète, à l’échelle européenne et mondiale.

My Green Startup, partenaire d'Autonomy

My Green Startup a été partenaire de événement, qui a eu lieu du 7 au 9 octobre. Notre expérience a été assez riche. En vrac : visites de stands, écoutes de pitchs (Hyperloop, avec son Directeur General Bee Bop), discussions avec des Venture Capital (Urban.us, BMW), rencontres avec des startups (Gogomitch, Koolicar, WayzUp…)… Et des entretiens privilégiés avec le directeur du festival, Ross Douglas, et une startup lyonnaise Addbike, que nous vous livrons !

Entretien avec Ross Douglas, CEO d’Autonomy

 

Bonjour Ross, comment avez-vous mûri l’idée d’un salon sur la mobilité durable à Paris ?

J’ai voyagé autour du monde avant d’arriver à Paris et j’ai réalisé que les villes étaient toujours polluées : Jakarta, Shanghai…  Partout où j’allais, le constat était le même : des villes surpeuplées et sur polluées. Ce constant m’a permis de voir des signes avant curseurs de changement disruptive dans les politiques urbaines, technologies et les comportements de citoyens.

Comme notre accélérateur, le LAB, Autonomy souhaite faciliter la visibilité de solutions et startups en matière de mobilité durable vis à vis d’early adopters, investisseurs et citoyens. Autonomy a-t-il réussi dans la mission d’atteindre ses multiples cibles ?

Le concept d’Autonomy est très solide et au diapason des temps modernes. Notre vision est d’attirer davantage de décideurs de politiques urbaines pour qu’ils puissent venir découvrir les dernières avancées technologiques qui permettent de s’affranchir de la voiture et ainsi décongestionner nos villes et les rendre plus agréables à vivre. Nous sommes heureux d’avoir eu la ville de Paris parmi nous avec un stand.

Autonomy s’est déroulé juste après le mondial de l’auto. S’agit-il d’une coïncidence ou plutôt pour dire “regardez, il y a des vrais alternatives à la voiture!” ?

Au début, nous souhaitions collaborer avec le mondial de l’automobile, mais ça n’a pas abouti. Notre objectif est d’ouvrir les horizons de citoyens sur les technologies et services à leur disposition pour bouger, sans forcément utiliser une voiture de propriété

Les villes sont polluées, congestionnées, et avec peu d’espace. La nouvelle ville intelligente du futur offre, ainsi, une grande opportunité à des nouveaux services, technologies pour rendre nos déplacements plus durables et intelligents. Je suis convaincu que cette situation donnera naissance à une grande industrie, et à une nouvelle économie.

 My Green Startup, partenaire d'Autonomy

 

Entretien avec Renaud Colin d’Addbike

 

Bonjour Renaud, nous souhaitons connaître vos impressions suite au festival Autonomy. L’événement a-t-il maintenu sa promesse de faire connaitre d’autres modalités de transport alternatives à la voiture ?

Oui, le salon était riche en propositions de modalités de transport doux et durable. Paris souhaite se faire une place au niveau européen pour promouvoir la mobilité alternative à la voiture individuelle. Nous félicitons les organisateurs car Autonomy contribue à donner plus de place aux politiques urbaines en faveur de la mobilité durable.

Ma ville, Lyon, en est un bon exemple. Il y a quelques années déjà, la mairie a décidé de libérer les berges du Rhône pour en faire de promenades à destination des habitants ; le résultat fait que Lyon est une ville d’autant plus agréable où les lyonnais aiment se promener.

Quel intérêt pour Addbike de participer à Autonomy ?

Autonomy apporte un plus à une startup comme Addbike. Nous sommes en stage de finalisation de notre produit, après avoir bouclé une première levée de fonds. Nous sommes également en phase de pré-commercialisation. Nous nous devons d’aller à la rencontre des potentiels acheteurs de notre produit.

Autonomy nous a offert une nouvelle date pour pouvoir rencontrer des distributeurs vélo. A la différence d’un rendez-vous, comme Euro Bike, nous pouvons rencontrer des acheteurs qui regardent au-delà de l’aspect sportif du vélo. Nous en profitons également pour promouvoir notre participation sur les réseaux sociaux pour attirer d’avantage d’attention vis-à-vis de notre société et notre produit.

Quels sont les prochains challenges pour Addbike ?

Notre objectif est la finalisation du produit afin de mettre en œuvre la logistique, nous faire connaitre par les revendeurs français et, début 2017, viser l’Europe.

Joseph, en plein essai des futurs moyens de transport urbain
Joseph, en plein essai des futurs moyens de transport urbain

About the Author